Category Archives: Tremblement de Terre

POUR QUE HAITI SOIT HAITI

13-Jan-2010

A toutes celles et à tous ceux qui ont perdu des être chers, nous envoyons nos plus sincères condoléances. Nos sympathies les plus senties à toute la population Haïtienne et en particulier à ceux qui, avant les souffrances du tremblement de terre souffraient trop, tout simplement parce qu’ils/elles continuaient un combat vieux de plus de deux siècles. A celles et à ceux qui sont partis, nous leur souhaitons une paix éternelle et un accueil chaleureux de la part du Créateur et des ancêtres. Watch Full Movie Online Streaming Online and Download

Solidarité pour Haïti un pays où, de 1791 à 1804, des Africains se sont déchainés par fidélité vis-à-vis de leur humanité. Les Africains, en avance sur leur temps, avaient donné une leçon aux donneurs de leçons, auto-proclamés révolutionnaires, une révolution préparée, nous dit-on, par les philosophes des Lumières. Comme l’a démontré Louis Sala-Molins dans Le Code Noir, aucun de ces philosophes ne dira un seul mot sur le Code Noir lancé en 1685 et terminé en 1848.

Les dégâts causés par la nature sont peu de choses comparés à ceux créés, infligés, calculés, distillés par les parrains d’un système devenu aujourd’hui tellement prédateur que les descendants, tel des automates, ne voient rien d’autre que la charité orchestrée par une conscience déformée et dominée par une mentalité aiguisée par la recherche de comment violer l’humanité, tout en donnant à celle-ci, l’impression de l’aimer.

En ces jours qui viennent, les souffrances des suites des dégâts causés par la nature vont ensevelir encore plus profondément ceux causés par les prédateurs et leurs encenseurs. Mais la fidélité à la vérité que tout le monde est monde sera toujours plus forte que l’oubli. Cette fidélité-là ne s’abreuve pas des larmes de crocodiles versées par les correspondants qui égrènent les statistiques humanitaires accumulées par les organismes chargés de couvrir les séquelles d’un crime contre l’humanité en s’apitoyant sur le sort du « pays le plus pauvre de la Planète ». Cette fidélité-là a résisté, résiste et résistera aux tortures les plus violentes et les plus douces, imaginés par ceux qui, au nom de la liberté du capital, programment la liquidation lente de l’humanité.

Les mêmes correspondants s’apitoient sur « l’instabilité politique » de Haïti sans entrer dans les causes lointaines, proches, directes et indirectes, car à vouloir creuser, ils seraient amener à reconnaître qu’à Haïti, malgré les revers, la fidélité aux valeurs de liberté, égalité, fraternité est d’une vivacité à toute épreuve.

Face à cette épreuve incommensurable il faut que Haïti soit unie, et que le Président Jean Bertrand Aristide puisse se retrouver parmi ses compatriotes en ce moment où la solidarité la plus sentie exige un dépassement des clivages et des divisions idéologiques. Haïti a trop souffert, elle mérite de revenir à soi, de la manière la plus généreuse qui soit. Que tous ses membres se retrouvent ensemble pour reconstruire leurs vies. Jusqu’à quel point faut-il encore saigner Haïti ?

Il est difficile, dans les jours et les semaines qui viennent , de ne pas demander à ces organismes qui se parent des vêtements de l’humanitarisme pour ne pas devoir être fidèle à l’humanité, de nous dire ce qu’il est advenu à Pierre-Antoine Lovinsky qui, il y a plus de eux ans a été kidnappé parce qu’il insistait, avec persistance et patience sur le retour de Jean-Bertrand Aristide à Haïti.