Category Archives: Republique de L’Afrique de Sud

Une lettre ouverte

Une lettre ouverte
Aux gens de partout, aux dirigeants de la planète, aux dirigeants de l’Afrique,
À celles et à ceux qui sentent
qu’il y a quelque chose qui ne va pas et qu’il faut faire quelque chose

Pour que cesse la fission
de l’humanité
Pour que cesse le carnage conduit de main de maître
Pour en finir, une fois pour toutes
–nous l’avons entendu—
avec Mai 1968, et, efficacité
exige, avec ce qui reste de 1789,
dans la France qui s’appelle
liberté, égalité, fraternité

Pour que cesse
La punition
Sans fin des Africains,
crève-la-faim punis
pour avoir oser mettre fin
au Code Noir à Saint Domingue

Pour que de l’Afrique générique de
Himalaya aux Andes,
s’étalent les clairières
De la conscience de l’humanité

Pour que les mots
esclavage crime contre l’humanité
Ne fanent dans l’enfer des bonnes intentions
Qu’advienne guérison
sans hésitation
sans humanitarisme
sans charité
avec solidarité

De cette humanité dont la fission
Avait encouragé la fission de l’atome
Encouragé les génocides en chapelet
D’un 20ème siècle enraciné séculairement
Dans la liquidation des Arawaks, des Geronimo
Zumbi, Arménie, Namibie, Bas-Congo, Ota Benga,
Auschwitz, Kolyma, Nankin, Hiroshima,
Nagasaki, Palestine, Cambodge, Rwanda

Que cesse la fission de l’humanité
Par guerres sournoisement silencieuses
Que cessent la fission
Par modification génétique
D’une humanité exsangue

Que cette lettre lancée
A la mer de l’internet reste un témoignage
Des voix qui se sont élevées
S’élèvent et s’élèveront contre
L’anéantissement de l’humanité

Sans cesse des voix crient
Vers les oreilles génétiquement bouchées
Par les descendants de ceux
Qui ont tout fait pour punir les Africains
Des îles, de la route triangulaire
Pour avoir libéré le siècle des Lumières
De l’obscurantisme.

Au nom des Africains de Saint Domingue
Conscience de l’humanité rejetant
La définition de biens meubles

Que cette lettre soit gardée
Par les archivistes de la conscience de l’humanité
Pour que les mots
échos tremblotant faibles
de la lueur presqu’éteinte sortie
des Cahiers d’un Retour
à l’humanité natale

Pour qu’un peu d’humanité revienne à Haïti

Pour que Jean-Bertrand Aristide revienne
A son pays natal
Pour que Haïti puisse guérir de la fission fatale
Commencée il y a des siècles

Pour que les Haïtiens les plus riches en biens meubles
Ouvrent un regard de solidarité libérateur des œillères des richesses

Pour que les descendants des inventeurs de l’esclavage atlantique
Aient l’humilité de reconnaître le crime commis durant des siècles
De reconnaître l’obligation de restitution
De l’argent arnaqué sous prétexte de compensation
De l’obligation de restituer Aristide à ses parents
De ne pas répéter le crime de Napoléon d’avoir envoyé
Toussaint mourir de froid et de faim dans le Jura

N’est-il pas temps de guérir des blessures séculaires
Dictant aujourd’hui l’esclavage nucléaire
Conduisant à la pulvérisation de l’humanité
Avec toutes les précautions humanitaires
D’usage en ces temps qui cherchent
Par tous les moyens de faire disparaître
Haiti et Fanmi Lavalass
Dans les oubliettes de l’histoire

Est-ce trop demander aux descendants
Des bénéficiaires des ravages humanitaires
de l’esclavage atlantique de demander pardon
en ramenant Aristide à sa maison natale
et que de ce pardon naisse un début de guérison
de l’humanité

Une humanité comateuse
d’un crime systématiquement
nié par les responsables pourrait renaître
et retrouver le chemin du pays natal

Un pays inventé, découvert, construit
Chantant, pleurant, criant, murmurant
Vive la raison du plus faible
Que vive la vie
Que vive la solidarité

Que cesse la collaboration criminelle
Entre les geôliers commanditaires
D’Aristide.

Que cesse la prison domiciliaire
Que cesse la relégation
Que cesse les méthodes qui rappellent la colonisation
L’apartheid, l’esclavage une histoire
Moderne qui mène tout droit
A la bastille de la globalisation

Ou bien faudrait-il comprendre que le rêve éveillé
des fossoyeurs inconscients de l’humanité
serait la réalisation
d’une histoire à rebours pour
Que l’humanité noire et son histoire disparaissent à jamais
Dans un cosmique trou noir

L’humanité éveillée se demande
Si la résidence surveillée d’Aristide en Afrique du Sud
N’est qu’une modernisation du Jura de la faim, du froid
De la solitude qui mit fin aux jours de Toussaint l’Ouverture

L’humanité éveillée se demande
Pourquoi emprisonner Aristide dans le pays qui a fait
Mourir Robert Sobukwe en l’isolant
Et de son humanité natale
Et de ses compagnons de Robben Island

Dans son crépuscule
L’humanité solidaire
Rétif à l’humanitaire
Aspire expire le désir
D’une humanité une
Haïti retrouvant Aristide retrouvant
Fanmi Lavalass retrouvant
Liberté, égalité, fraternité
point final à l’impunité
Du crime contre l’humanité