Category Archives: Independence

30 juin 2010: Célébrer ou Comémorer

Le 12 janvier 2009, dans un texte très important, Que dire aujourd’hui de la RDC ? (voir http://otabenga.org/node/157) Ernest Wamba dia Wamba avait alors condensé en 16 points l’essentiel de ce qui vaut encore aujourd’hui à quelques jours du cinquantième anniversaire de l’Indépendance du Congo (30 juin 1960). À ce texte, il n’y a rien à ajouter sinon attirer l’attention sur les points les plus importants, à savoir que la question posée par rapport à la RDC s’applique avec une urgence accrue pour que le système qui tue les plus démunis cesse d’exister.

La question du paragraphe 16 « qui devait être puni » trouve des réponses
multiples tant au Congo qu’en Belgique. Au Congo, l’assassinat de Floribert
Chebeya Bahizire et de son chauffeur Fidèle Bazana (1-2 juin 2010) est la
réponse (suicidaire) d’un régime mercenaire qui poursuit les pratiques mises en route il y a un peu moins de 50 ans, avec l’assassinat de Patrice Emery Lumumba et ses compagnons Mpolo et Okito. On a presque l’impression d’un écho à 50 ans de distance. Quelques jours après cet assassinat un groupe d’avocats belges annonçait leur accusation de « crime de guerre » contre les belges ayant participé à l’assassinat de Lumumba et ses compagnons. Comment Congolaises et Congolais devraient appeler tous les crimes commis contre tous ces compagnons qui n’avaient en tête qu’une fidélité sans faille à notre humanité commune ? Après le nom, trouvera-t-on une punition à la hauteur ? Peut-être faudra-t-il penser à une repentance sans précédent dans un monde immergé dans des crimes contre l’humanité ? Car une telle repentance pourrait.

D’un côté, donc des gens qui continuent de penser dans la trajectoire libératrice lancée par Lumumba et de l’autre un régime (avec les mêmes alliés qu’en 1960) prêt à assassiner toute personne qui, de près ou de loin, pourrait sembler penser et agir dans le sens de répondre positivement aux multiples problèmes quotidiens des Congolaises et Congolais qui passent leur journée à se demander d’où viendra le prochain repas.

Dans toute vie d’un pays il arrive un moment où les questions que les gens se posent sont balayées par l’évidence de la rupture avec l’attente stérile de plus 50 ans. Rompre avec l’idée que les politiciens, même ceux qui se recyclent sous des partis « lumumbistes », peuvent répondre aux attentes 50 fois remises. La politique politicienne à toutes les modes connues pendant 50 ans est arrivée au bout de son rouleau. Les gens veulent une politique pensée par eux, mise en pratique par eux, pour répondre directement, concrètement, à leurs problèmes. Les gens veulent des politiques senties, vécues du point des gens.Roblox HackBigo Live Beans HackYUGIOH DUEL LINKS HACKPokemon Duel HackRoblox HackPixel Gun 3d HackGrowtopia HackClash Royale Hackmy cafe recipes stories hackMobile Legends HackMobile Strike Hack

Du point des gens se fera une reconstruction d’un Etat digne de ce nom.
Du point de ces espaces de paix se reconstruira des lieux multiples voués
à l’organisation de l’économie, de l’enseignement, de la culture, de la santé
pensée du point des gens. Partir des gens pour toujours revenir aux gens. Pendant 50 ans il y a eu une dictature de la politique politicienne qui ignorait les gens. Le temps des gens de rompre avec les habitudes dictatoriales commence avec ce 50ème anniversaire.